Suzanne, un opéra comique oublié ?


Partez sur les traces d’Émile Paladilhe pour la musique !

 :
Que la terre ouvre, à demi morte,
Ses flancs par le froid crevassés,
Que des vents du nord la cohorte
S’engouffre sous nos toits glacés.
Je défie et vent et rafale
d'altérer mon humeur égale
Si mon foyer n'est pas encore éteint,
Si de gaité le soir mon cœur est plein.

(extrait du finale du deuxième acte de l'opéra comique Suzanne) .
Renseignez- vous sur Lockroy et Cormond qui en ont écrit le livret.
Explorer leurs autres  œuvres. Tout cela c'est sur Corpsyphonie, un site qui évolue sans cesse.



 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ch. 16 - Des instruments - Instruments à cordes pincées

Ch. 6 - De la durée des sons et du silence en musique; comment on la représente par des signes, et comment on la mesure.

Jean-Joseph Mouret