Articles

Affichage des articles du février, 2009

Halte là, halte là, les montagnards sont là !

Lorsqu'on évoque le nom de Grenoble, on pense immédiatement aux montagnes, mais nous verrons ci-dessous que l'art lyrique y est également présent dans son histoire, et par ce biais, a permis aux montagnes de se rencontrer...

On ne peut pas parler de l’art lyrique grenoblois sans évoquer l’histoire du théâtre municipal.
En effet, sur son emplacement actuel se situait, en 1768, la salle du jeu de Paume où se réunissaient les sportifs dauphinois. C’est à cette époque que nait l’idée de la création d’un théâtre municipal. A l’origine, il s’agissait d’un théâtre dit « à l’italienne », de style rococo, lieu de divertissements, parfois libertins, aux décors somptueux, d’expression théâtrale et musicale.
Peu à peu, au fur et à mesure des travaux, le théâtre ressemblera à une salle de cinéma conventionnelle.

D’illustres personnes fréquentèrent ces lieux:
En 1652 ce fut Jean Baptiste Poquelin dit « Molière » à l’occasion d’un…baptême…,
En 1811, les grenoblois purent applaudir le grand tragédi…