Articles

Affichage des articles du novembre, 2008

Sainte Catherine se fête le 25 Novembre ...

...et Corpsyphonie célèbre selon la tradition les Catherine en les invitant pour une des danses traditionnelles les plus anciennes, un rond d'Argenton: "Catherine est au bord du bois".
Originaire du Bas Berry, les ronds d'Argenton se dansent en rond et en chantant.

Au temps jadis, les jeunes filles encore célibataires à vingt-cinq ans imploraient la sainte, après l'avoir orné sa statue d'une coiffe:
Sainte Catherine, aide-moi. Ne me laisse pas mourir célibataire. Un mari, sainte Catherine, un bon, sainte Catherine; mais plutôt un que pas du tout.
De l'expression "coiffer Saint Catherine", la tradition qui remonte au Moyen Age a voulu qu'elles portent un chapeau extravagant aux tons jaunes et verts.

"A la Sainte Catherine, tout bois prend racine" dit aussi un dicton bien connu des jardiniers. La période de la fin novembre est assurément la plus favorable aux plantations. Symboliquement, il nous faut en profiter pour "planter" …

Le Beaujolais nouveau est arrivé

Le Beaujolais nouveau est arrivé,
Le chant
nouveau est arrivé.

C'est l'occasion de trinquer en chantant cette vieille chansons de Pierre-Jean de Béranger:

Trinquons!

Eurydice à Florence

Image
Comment Eurydice revint définitivement à la vie à Florence avec l’opéra.Au début du XVe. siècle, la noblesse, et en particulier la noblesse italienne, ne se contente plus, au niveau musical, des messes, motets, et tous ces formes d’œuvres de musique sacrée que ces personnages, puissants, avaient l’habitude d’entendre dans leur chapelle. C’est ainsi qu’à Florence ils créèrent, autour d’eux, ce qu’on appellera plus tard des salons. Ces réunions de poètes, de musiciens et de membres éclairés de la noblesse s’appellent alors des cénacles ou camerata. La plus connue est la camerata du comte Bardi (1534-1614) appelée encore Camerata Fiorentina ou Cercle de Florence. Parmi ses membres on y remarque Vincenzo Galilei (1520-1591), théoricien de la musique qui prône un style mélodique proche de la monodie grecque (V.Galilei est le père du célèbre physicien et astronome Galileo Galilei dit Galilée, 1564-1642, qui en observant les ondes stationnaires en acoustique définira les intervalles musicaux

Le piano a été inventé à Grenoble

Une nouvelle anecdote au titre de la culture locale publiée sur Corpsyphoniog, le blog de Corpsyphonie, site internet Grenoblois dédié au chant, aux chanteurs et à l'apprentissage de l'art vocal.
Tiré de l’ouvrage « Chronique dauphinoise du début du siècle »Extrait de Grenoble-Revue du 15 octobre 1890Monsieur Pradel n’y met vraiment pas assez de circonspection et de mesure ; il touche irrévérencieusement à nos gloires.Le piano, le sait-il ? est né à Grenoble…Oui, l’instrument, cher à Monsieur Massenet, détesté de Monsieur Reyer, que Berlioz ne sut jamais toucher –ce qui me console de n’avoir pas le talent de Jules Tardy - a été inventé par un maître de chapelle de la cathédrale.Rien ne manque à sa gloire : il manquait à la nôtre…Du moins, que ce titre d’honneur appartient à notre cité, c’est à M.A. Prudhomme qui, dans son excellente « Histoire de Grenoble », nous l’affirme, et je n’ai pas de raison pour douter de la parole de l’érudit archiviste de l’Isère :
-La musique comptait…